AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l' assurance vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
derbyslade
Eure.K.team
Eure.K.team
avatar

Nombre de messages : 658
Age : 41
j'habite à : l'ouest de pluton, a droite après la grande ours, quand il fait noir t'y est ! dans mon cul
Date d'inscription : 08/09/2004

MessageSujet: l' assurance vie   Dim 24 Avr - 0:08

Sur le marché des assurances vies, les assureurs sont rois !
beinh ouais ! faut pas rêver ! tout contrats confondus, l'assurance vie a un prix. Je vais tenter d'expliquer ce que je sais et que j'ai appris au fil de mes visites sur le net, prêt ? neuneu


Qu'est ce qu'une assurance vie ?
Vous décéder, l'argent que vous aurrez capitaliser, servira a couvrir les frais de votre contrat : prêt immobilier, crédit, études pour vos enfant, obsèques, celon vos options, bien évidement !
mais dans la jungle des assureurs, vous pourriez vous perdre trés vite !
une assurance vie c'est un placement : un taux, une durée
C'est pour cette raison qu'il vaut mieux prendre son temps, et comparrer les offres (elles ne manquent pas = 1 920 000 adresses de sites qui en parlent rien que sur google)
Trop de personnes se sont engagées à la légère, ont acceptées de cotiser à des contrats avec frais précomptés (vous payez les frais les deux premières années, puis cotisez réellement après. Si vous avez besoin d'argent au bout de quatre ans, vous recevrez une misère…)



Il y a assurance, et vie dans le titre, et on pourrait s'y laisser tromper.

En effet, on s'y trompe souvent ; une assurance vie n'est pas une assurance décès.
Cette dernière, l'assurance décès, est une vraie assurance: vous payez tous les mois, et , hop, le jour ou vous mourrez, vous mourrez riche, et touchez des sous.
(enfin vos héritiers, vous n'emporterez pas votre or au paradis)

Avec une assurance vie, c'est différent: vous payez, et, hop, le jour ou vous mourrez, vous mourrez riche.
Vu la différence, là? Hein ?

Bon, en fait, avec l'assurance vie, vous êtes déjà riche avant de mourir.
Vous n'avez pas a attendre votre mort pour jouir de votre contrat.
C'est donc différent. (Mais, si vous ne touchez pas à vos sous avant la mort, la différence est néante).

un exemple:
1-Vous payez chaque mois 10 euros d'assurance décès.
Le jour J, vos enfants, ou votre femme touchent x euros, selon le contrat.
Si vous arrêtez de payer, c'est comme toute assurance, c'est perdu. L'assurance décès est à fond perdu. Celui qui ne meurt pas ne la touchera jamais. je réfélchi


2-Vous payez aussi 30 euros par mois d'assurance vie.
Cà, c'est comme un compte sur livret, ça va se grossir de 5 à 6 pour cent d'intérêts capitalisés chaque année, et vous pourrez même, sous réserve de quelques contrariétés, retirer de l'argent quand vous en avez besoin.
Il s'agit d'un placement, et non pas, - comme son nom l'indique à tort - , d'une assurance.

mouais Pas convaincu mouais
Bon, vous qui êtes riche , vous me direz : J'ai mon Livret A, mon Codevi, mon MachinBidule, pourquoi je vais m'embêter avec une assurance vie ?
Le livret A est à un peu moins de trois pour cent poussif, et le codevi idem,
Les super-livrets des banques sont à cette date au mieux autour de 4,30 à 4,70 pour cent, mais un impôt est à déduire,
Les obligations ont tourné autour de 4 à 5 pour cent par an pendant la même période.

en comparaison :
Les gains de l'assurance vie
subissent des prélèvements très limités (pratiquement nuls, hormis les quelques nouvelles taxes récentes, qui représentent moins d'un demi pour cent sur un rendement de 5 pour cent).
Il faut pour cela conserver en revanche son compte au moins huit ans.

Limité signifie quasi nul jusqu'à 4500 euros par ans de plus-value, mais soumis à une imposition forfaitaire de (7,5% plus 10%) au-delà, encore que certains contrats échappent aux 10 pour cent (mais non, ce n'est pas compliqué…)

Donc l'imposition des gains est une seconde raison, à condition de patienter les huit ans.

Enfin, pour ceux qui tiennent à mourir bientôt, l'assurance vie est une façon de pouvoir faire hériter le bénéficiaire du contrat sans que ce dernier ne paye de droits de succession. Pratique, non ?
Bien entendu, pour ce dernier aspect aussi, l'état a trouvé que la simplicité n'était pas gage d'intérêt.
Donc les règles, au fil des années, sont devenues de plus en plus complexes.
L'essentiel est resté cependant.

Au fait, vous pouvez désigner comme bénéficiaire quelqu'un qui n'a rien a voir avec votre famille, comme votre femme de ménage, le voisin ou encore moi (je veux bien me dévoué, j'en ferais quelque chose de bien , je vous assure).
C'est donc une façon de passer un certain capital hors droits de succession.


Bien j'éspère avoir été claire ?
mieux vaut mourir riche que de laisser ses enfants pauvre. dodo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asetlixir.ifrance.com/
 
l' assurance vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La compagnie EUREKA :: ESPACE - DROITS :: Vie active-
Sauter vers: